Défiscalisation immobilière : Toutes les lois

Imposition immobilière: Comment payer moins d'impôts ?

Les locations en France sont soutenues depuis de nombreuses années par des incitations fiscales, connues sous le nom de législation d'exonération de l'impôt foncier. Le besoin de logements et le retard dans la construction de nouveaux bâtiments ont incité les législateurs à encourager les contribuables à investir dans la région afin de recevoir l'argent des contribuables.

Ainsi, les lois de Perissol, De Robien, Borloo, Scellier, Duflot et maintenant Pinel ont offert de l'argent aux investisseurs dans les nouveaux biens immobiliers. Pour les fans outre-mer, les lois de Pons, Paul et Girardin ont également été des vecteurs d'exonération fiscale. Les contribuables "vieille pierre" des lois et bâtiments historiques Malraux, comme les parties intéressées ont établi des biens imposés leur Bouvard réduit par ZRR et orienté vers le changement.

L'exonération de la taxe foncière comprend un certain nombre de dispositifs de contrôle destinés à soutenir la construction de nouveaux logements ou la réhabilitation de logements anciens. Face à tous ces appareils, il n'est pas toujours facile de naviguer. Vous trouverez ici un bref aperçu des exonérations fiscales applicables et défiscalisation immobilière pour 2018.

defiscalisation immobiliere
Nouvelle fiscalité immobilière en France métropolitaine:

La loi Pinel

Créés en 2014 et en vigueur depuis le 1er janvier 2015, la loi Pinel (du nom de la ministre du Logement Sylvia Pinel) propose quelques modifications à la précédente loi Duflot. Ces développements visent à assouplir les conditions de location et à offrir à l'investisseur plusieurs exonérations fiscales en fonction de la période de location. Ainsi, les contribuables veulent investir dans de nouveaux biens immobiliers en France, peuvent bénéficier de 12% d'économie d'impôt, 18% ou 21% du montant investi, dans la limite de 300 000 €, comme en conserve et loué la propriété pour une période de 6 , 9 ou 12 ans.

En contrepartie de cette exonération fiscale, le contribuable s'engage à louer la propriété en tant que résidence principale, en tenant compte des limites supérieures de loyer et de ressources du locataire. Cependant, il peut décider de louer sa propriété à un ascendant ou à un descendant, ce qui était impossible dans la loi Duflot.

D'autre part, le zonage, fixant les limites de location sur la base du déséquilibre réel de la zone concernée, a été récemment examiné uniquement pour tenir compte de l'évolution du marché au cours des 5 dernières années. Lyon et Marseille, par exemple, font maintenant partie de la zone A, densément peuplée.

Nouvelle exonération de l'impôt foncier à l'étranger:

La loi Pinel outre-mer ou la loi Girardin

Afin d'accroître l'attractivité des DOM et des COM, ces zones bénéficient de dispositions spécifiques qui procurent au contribuable un avantage supérieur à celui de l'investissement en France métropolitaine. L'élément «outre-mer» de la Loi Pinel prévoit donc des réductions d'impôt plus importantes. Les personnes qui investissent à l'étranger à Pinel peuvent déduire 23% de leurs impôts; 29% ou 32% de la valeur de la propriété achetée selon la période de location choisie: 6, 9 ou 12 ans.

Il existe aussi une autre loi sur l'impôt foncier étranger: la loi Girardin. Si les permis de construire ont été délivrés avant le 31 décembre 2012, les nouveaux bâtiments peuvent accorder à leurs clients une réduction d'impôt de 26% sur 5 ans. La loi Girardin permet plus de revenus dans les zones où les loyers sont élevés.

L'un des atouts les plus importants de l'investissement étranger par rapport à l'investissement en France est la limite supérieure spécifique dont il bénéficie. Depuis le 1er janvier 2013, le plafond des déficits fiscaux limite la capacité d'exonération fiscale d'un contribuable à 10 000 euros par an. Bénéfices outre-mer d'un plafond supérieur de 18.000 euros, ce qui est particulièrement adapté pour les contribuables ayant des impôts élevés. Exonération de l'impôt foncier

La loi Censi-Bouvard

Créée en 2009 avec le droit Scellier, cette réserve fiscale, dite loi Censi-Bouvard, permet de bénéficier des réductions d'impôts dans le cadre d'un investissement immobilier bien établi.

Depuis la mise en place du propriétaire de l'appareil, l'exonération fiscale est accordée pour investir dans l'une des quatre catégories suivantes: résidences de vacances classées, maisons de retraite, résidences pour personnes âgées ou étudiants en logement, l'investisseur peut réduire ses impôts de 11% En contrepartie, l'investisseur loue l'acquisition au propriétaire du lieu de résidence dans le cadre d'un bail commercial d'une durée de 9 à 12 ans.

La loi d'exemption de taxe d'acquisition Bouvard est bien adaptée aux contribuables qui réduisent leurs revenus tout en conservant la sécurité d'un bail à long terme signé par une entreprise saine et en prenant soin de toute l'administration et l'entretien de la résidence. Ancienne exemption d'impôt:

La loi Malraux ou la loi Monuments historiques

Amateurs de «vieille pierre» (WVPDS>) et d'investisseurs qui achètent une propriété exceptionnelle, à rénover, deux appareils d'exonération fiscale immobilière peuvent satisfaire leurs envies tout en optimisant la fiscalité; la loi Malraux et la loi Monuments Historiques.

La loi Malraux, créée par le célèbre ministre de l'éducation du général de Gaulle, favorise la préservation et la restauration de centres historiques ou remarquables. Sous réserve d'une zone protégée ou d'un ZPPAUP (aire d'architecture et de paysage urbain patrimoniale), un bâtiment sera rénové pour permettre aux propriétaires de réduire les taxes de 30% ou 22% de la quantité de travail nécessaire pour effectuer la rénovation. Cette réduction d'impôt est due aux années de paiement du travail.

Le monument statutaire permet à son tour la déduction des revenus, pas de limite de temps ou de la quantité, tous les frais et la réhabilitation d'un bâtiment classé ou l'inventaire des monuments historiques. Comme base de l'évaluation de la baisse est le monument historique de la loi particulièrement intéressant, car il est imposé par un contribuable dans les plus hautes parenthèses.

La défiscalisation acquise au titre des conventions fiscales «Malraux» et «Monuments Historiques» n'est pas incluse dans le plafond fiscal total. Ils sont donc particulièrement adaptés aux contribuables fortement taxés ou bénéficient déjà d'autres taxes.